La 56e édition de la foire à l’ail fumé d’Arleux a eu lieu les 1,2,3 septembre 2017. Les temps forts :

  • Vendredi 1 septembre 2017
    A 19 heures, sous le chapiteau, place Charles de Gaulle, épillage de l’ail et barbecue géant.
  • Samedi 2 septembre 2017
    – 10 heures : 
    début de la vente de la soupe  à l’ail
    15 heures :  inauguration officielle , rue de Douai
    Sortie des géants d’Arleux
    –  16 heures 30, intronisation dans l’ordre de la Confrérie de l’Ail Fumé;
    –  18 heures, concours du meilleur tresseur d’ail
    –  19 heures 30, élection de la Reine de l’Ail Fumé 2016
  • Dimanche 3 septembre 2017
    A 9 heures
    , bénédiction de l’Ail suivie d’une messe à l’église Saint Nicolas d’Arleux. Toute la journée animations et musique place de la mairie et à la salle des fêtes.

Le Nord-Pas-de-Calais est une des grande région productrice d’ail en France. Et parmi les origines labellisées, l’ail fumé d’Arleux est une véritable institution. Reconnu pour son goût, son odeur de fumé caractéristique ainsi que sa longue conservation, il bénéficie depuis mai 2013 du label européen Indication Géographique Protégée (IGP). Il garantit un lien étroit entre le produit, le territoire et le savoir-faire. C’est le seul ail fumé en France.

Les spécificités de l’ail fumé d’Arleux

ail-arleux-gravure-nord-decouverteLa qualité et la spécificité de l’ail  fumé d’ Arleux reposent sur plusieurs caractéristiques, relevant à la fois du savoir-faire et du terroir  qu’il est intéressant de découvrir. En premier lieu, l’ail cultivée appartient à une d’une variété d’ail de printemps du Nord notamment la variété Gayant, elle est blanche avec une teinte rose foncée. Toutes les variétés utilisées sont obligatoirement sans tige. Ce sont les feuilles, les fanes plus souples, qu’on tresse de façon aussi typique.

La plantation a lieu entre le 15 janvier et le 15 mars. La récolte débute à partir du 15 juillet jusqu’à mi août . Viennent ensuite 7 jours minimum de séchage dans un endroit sec et aéré. On procède ensuite au calibrage qui permet d’écarter les têtes qui ne sont pas conformes au cahier des charges. Seuls les bons calibres sont mis en vente.

tresseur-ail-arleux-nord-decouvert
Le tressage se fait toujours à la main. photo Douaisis Tourisme

L’ail fumé d’Arleux est vendu sous plusieurs formes  mais la plus traditionnelle est celle d’une tresse qui réunit une dizaine, une vingtaine et jusqu’à 120 têtes d’ail. La forme de tresse est à l’origine une question de facilité pour l’accrocher dans les fumoirs, la transporter et l’exposer dans le commerce. Pendu, l’ail est plus facilement manipulable et moins abîmé. On l’accroche aussi facilement dans sa cuisine ou dans son sellier… Ou en décoration. Encore aujourd’hui, la tresse est exclusivement faite à la main.

Notre conseil de conservation

Grâce au fumage, l’ail se conserve pendant plusieurs mois sans aucun problème. Choisissez un endroit sec  en laissant la tresse pendue, c’est l’idéal.

La tourbe de la vallée de Sensée, aux sources d’un savoir-faire

La vallée de la Sensée est riche en marais et en étangs qui ont permis une extraction importante de la tourbe à la fois pour le chauffage mais aussi pour le fumage de l’ail.  Ce fumage à la tourbe est à l’origine de la notoriété croissante au XIXe siècle de l’ail d’Arleux dans la région Nord-Pas-de-Calais. Un fumage qui lui donne à la fois son goût mais aussi sa couleur et surtout ses qualités de conservation.

Le fumage est réalisé pendant 7 jours minimum. Le cahier des charges de l’IGP est rigoureux, il précise que  » Traditionnellement, les matériaux utilisés dans le bassin d’Arleux pour le fumage de l’ail sont la tourbe (pour le séchage), la courte paille et la sciure (pour la couleur, l’odeur et le brillant). Les briquettes de tourbe entretiennent le feu et brûlent pendant 8 heures, recouvertes par un mélange de sciure et de courte paille. La tourbe est parfois remplacée par des briquettes de lignite, qui ont un rôle similaire ». A souligner que la sciure est issue de résidus de bois souvent régionaux composés de chêne, hêtre et frêne qui n’ont été ni traités, ni collés, ni vernis.

producteurs-ail-fume-arleux-nord-decouverte
Une jeune génération de producteurs prend la relève. Douaisis Tourisme

L’aire géographique d’appellation de l’ail fumé d’Arleux s’étend sur 62 communes dont 27 dans le Pas-de-Calais. Vous trouverez en fin d’article la liste des communes entrant dans le sigle IGP.

Une tradition bien vivante

Parmi les traditions qui perdurent, la bénédiction des tresses d’ails fumé a toujours lieu. Le jour de la foire à l’ail, on peut déposer la tresse à l’église pour qu’elle soit bénie. Juste avant la messe, le prêtre de la paroisse parcours également les rues et bénit les étals lors de la procession.

Créée en 1962, la foire à l’Ail d’Arleux est l’occasion pour tous les connaisseurs d’acheter directement leurs tresses auprès des producteurs dans une ambiance de fête et de grand marché. Il s’en vend chaque année plusieurs milliers… Et plus 5000 litres de la célèbre soupe sont dégustés à cette occasion.

Deux temps forts à ne pas manque:  L’ ouverture de la foire par les membres de la confrérie de l’ail fumé d’Arleux avec une jolie devise « Honni soit qui Ail ne mange » … Et la sortie des deux géants Grind’ Batiche et Henriette la Porteuse d’Ail.

 


NORD DÉCOUVERTE VOUS CONSEILLE

La recette traditionnelle de la soupe à l’ail fumé d’ Arleux

soupe-ail-fume-arleux-nord-decouverte
La fameuse soupe à l’ail fumé – Douaisis Tourisme

Pour 4 personnes

  • Faire bouillir 2 litres d’eau
  • Ajouter 100g d’ails épluchés
  • 350 g de pommes de terre coupées en cube
  • 125 g de carottes râpées
  • Assaisonner de sel et de poivre selon son goût.
  • Laisser cuire environ 40 mn. À feu constant ou 15 mn en cocotte-minute.
  • Quand l’ail est tendre,  mixer et ajouter du beurre ou de la crème à volonté.

Les communes bénéficiant de l’IGP Ail fumé d’ Arleux

Département du Nord (59)

Arleux, Aubencheul au Bac, Aubigny au Bac, Bruille lez Marchiennes, Brunemont, Bugnicourt, Cantin, Courchelettes, Cuincy, Dechy, Ecaillon, Erchin, Esquerchin, Estrées, Fechain, Ferin, Flers en Escrebieux, Fressain, Fressies, Goeulzin, Guesnain, Hamel, Haynecourt, Hem Lenglet, Lambres lez Douai, Lauwin Planque, Lecluse, Lewarde, Loffre, Marcq en Ostrevant, Marquette en Ostrevant, Masny, Monchecourt, Roucourt, Villers au tertre.

Département du Pas de Calais (62)

Baralle, Bellonne, Brebières, Buissy, Cagnicourt, Corbehem, Dury, Ecourt Saint Quentin, Epinoy, Gouy sous Bellonne, Hendecourt les Cagnicourt, Marquion, Noyelles sous Bellonne, Oisy le Verger, Palluel, Quiery La Motte, Recourt, Riencourt les Cagnicourt, Rumaucourt, Sailly en Ostrevent, Sains les Marquion, Sauchy Cauchy, Sauchy Lestrée, Saudemont, Tortequesne, Villers les Cagnicourt, Vitry en Artois.