Juste avant l’entrée du zoo de Lille, un arbre au sol, ciselé, sculpté, insolite, passe souvent inaperçu. Et pourtant, l’œuvre signée Christophe Cardon est magnifique. Son histoire aussi. Charpentier maritime, Christophe Cardon, est devenu au fil du temps sculpteur sur bois. En 2003, la Mairie de Lille accepte son projet de sculpter le tronc d’un frêne centenaire abattu par la foudre à l’entrée du parc zoologique.

« Le jour où la Nature reprendra ses droits, l’homme priera Dieu » … quelques mots gravés sur le vieux frêne

Christophe Cardon
Christophe Cardon

Peu à peu, au fil de son inspiration, le décor fantasmagorique d’une ville apparaît, mélange de visages, d’animaux, de rues, de flots tourbillonnants. L’écorce devient des arches ouvertes, les veines de l’arbre, des chemins qui deviennent elles-mêmes des rivières, pour finir en têtes grimaçantes… On est pris dans ce monde imaginaire qui se transforme à mesure qu’on s’approche, qu’on se baisse pour en saisir les détails cachés; Cachés et infiniment profonds où l’on ressent le lien particulier entre l’artiste et ce long corps qui reprend vie sous les ciseaux et des rêves de l’artiste.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. En 2009,   l’arbre resté sans soin est détérioré. C’est seul et à ses frais, que Christophe Cardon va le restaurer. Combien de temps résistera-t-il une nouvelle fois aux intempéries, aux chaussures qui ont repris lentement leur œuvre d’usure ?

Localisation : L’arbre sculpté se trouve dans le parc de loisirs de la citadelle de Lille, presque en face du petit train et des chalets de restauration, juste avant l’entrée du zoo lillois.