Poursuivons nos balades autour des pierres légendaires de notre région … Et dirigeons-nous vers le petit village d’ Hamel, au cœur de la pittoresque vallée de la Sensée.  L’endroit que nous vous invitons à découvrir est une halte idéale, au bord des Étangs;  De l’autre côté de la route, en grimpant sur les hauteurs, vous découvrirez l’étonnant dolmen du Bois avec, à ses pieds, en contrebas la source de la Cuisine aux Fées… Un lieu où l’Histoire rejoint les légendes !

Le dolmen d’Hamel, une des rare allée couverte dans le Nord

Connu aussi sous le nom de « Pierre-aux-savates » ou « Cuisine des Sorciers », le dolmen du Bois d’Hamel, dans la vallée de la Sensée, est un des rares exemples d’allée couverte encore visible dans notre région. On le date du néolithique final, environ 2800 -2000 av. J.C.

dolmen-hamel-gravure-nord-decouverte
Le dolmen après son pillage en 1830

Nous le voyons aujourd’hui tel qu’il a été restauré dans les années 30 et qui ne donne pas une idée exacte de sa forme initiale, beaucoup plus imposante. Certains des blocs ont servis à l’empierrage des routes, d’autres sont restés enfouis dans le sol. Quant aux pierres aujourd’hui apparentes, il faut savoir que les dolmens étaient à l’origine recouverts de terre et de pierres formant ainsi un tumulus, une sorte de petite butte. On trouve plusieurs formes selon les régions, de la plus simple avec une « chambre » (ronde, rectangulaire, carrée…), jusqu’à plusieurs « pièces », précédées ou non d’une sorte d’anti-chambre.

On s’accorde à considérer que les dolmens ont une fonction funéraire. Les fouilles des différents sites connus ont mis régulièrement à jour des ossements et du mobilier y compris largement postérieurs au dolmen lui-même. Contrairement à l’idée encore répandue, les druides et les celtes n’ont rien à voir avec leur édification. Ce qui n’exclut pas qu’ils aient été « réutilisés », plus tard, à des fins « magico-religieuses ». Autel, pierre sacrificielle, sépulture… ou maison des fées… Les mégalithes ont toujours fascinés et les historiens, et la population. On ne peut jamais approcher un de ces sites étonnants sans avoir en tête les récits fantastiques, les contes et les légendes qui l’entourent. En laissant un instant toute considération historique, c’est bien à notre âme d’enfant que nous faisons appel en s’arrêtant un instant auprès de ces colosses de pierre.

Le mégalithe a été profondément modifié au cours des siècles

Plusieurs descriptions d’avant sa destruction par des chasseurs de trésor en 1830, nous sont parvenues, notamment celle de M. Bottin de la société des Sciences de Lille en 1805 :

dolmen-hamel-pierre-chavatte-nord-decouverte
le dolmen faisait 5 m de long, pour 1m30 de large

« Six pierres colossales le composent; quatre sont posées de champs, laissant entre elles un espace vide long de cinq mètres, et dont la largeur varie depuis un mètre à 1,30m. Une autre pierre plate, d’un volume plus que du double et d’une forme pentagone, couvre une partie de cet espace et en fait une espèce de grotte profonde de 3 m sur 2 d’ouverture, à laquelle ce qui reste à découvert fournit une sorte de vestibule. Cette pierre énorme, qui pèse au moins 7000 kg (7 tonnes) , ne repose que sur 3 des pierres de champs; et comme si il y avait eu quelques intentions mystérieuse dans l’assemblage, elle n’y repose que sur les deux tiers de son étendue, et n’a de contact avec celle ci que par trois arêtes, l’une de 13, la seconde de 108 et la troisième de 122 millimètres; tout le reste porte à faux. Cette circonstance donne lieu à soupçonner que cette table à, dans le principe, été une de ces pierres branlantes dont les oracles passent pour avoir été si terribles…. Les 6 pierres sont de grès dur, tel qu’on les extrait dans le pays. … »

Les étonnantes empreintes sur la table du dolmen

C’était donc un monument beaucoup plus important que la partie qui a été restaurée. Mais ce n’est pas le seul sujet d’étude auquel il fut soumis. En effet, lorsqu’on plonge à nouveau dans les vieux mémoires historiques, on ne peut pas ne pas mentionner Léon Desailly qui, en 1923 défend une thèse beaucoup plus insolite, celle d’une constellation, la Grande Ourse, qui serait dessinée sur la table supérieure du dolmen d’Hamel.empreintes-dolmen-megalithe-hamel-pierre-chavatte-nord-decouverte

Le relevé qu’il fait des « trous » et des rigoles visibles à la surface ne fait, pour lui, aucun doute. En reliant certains points, la constellation apparaît. Nous avons repris le dessin de l’époque, et nous avons été vérifier sur place : schéma en main, on retrouve bien les marques signalées. En superposant le relevé et la disposition des planètes de la Grande Ourse, nous obtenons effectivement une forme cohérente. En allant plus loin, on peut retrouver également l’emplacement d’autres « astres » (ici marqués en bleu)… hasard de la nature ou dessein … La question est posée. Même si vous observez l’ensemble de la pierre,  d’autres « cupules » non répertoriées sont aussi visibles à d’autres endroits du mégalithe.

detail-cupules-dolmen-Hamel-nord-decouverte
Les traces de « pas » et les trous en forme de « petits » pots qui ont donné les différents noms du dolmen

Laissons l’histoire, pour rejoindre les légendes, toujours aux côtés du même auteur.  Ces cupules « comparables à la trace que laisserait dans la glaise un coup de talon violemment donné » ont inspiré le nom donné au dolmen de pierre aux savates, ou pierre savate. Quant aux plus petits trous d’une taille d’un « verre à boire ordinaire »,  ils ressemblent tant à de petits pots qu’on murmura bien vite qu’ils servaient aux sorciers pour composer  leurs filtres … D’où l’ autre nom du dolmen appelé la « Cuisine des sorciers ». Le côté amusant est que la Grande Ourse qui serait dessinée sur la « table » est aussi désignée comme la « grande casserole ». Enfin, et nous le verrons plus loin, la source qui coule en contrebas porte le nom de « Cuisine des Fées ». Pour être tout à fait complet, il existe deux autres autres légendes. L’une révèle que les trous les plus réguliers seraient en réalité les pieds d’une chaise où s’assoit une fée lorsqu’elle vient filer… L’autre que les empreintes laissées sur la pierre seraient celles des pas de danse des sorcières … On le voit, fées, sorciers et sorcières gardent les lieux et malheur à celui qui monte sur le dolmen, déranger leur tranquillité ! Une superstition tenace comme nous avons pu nous en rendre compte, il y a quelques jours encore. Heureusement pour nous, il semble que leur colère s’attache aux esprits chagrin, ce que nous ne sommes pas… Et que c’est à la tombée de la nuit que les plus téméraires doivent déguerpir au plus vite ! Tant mieux.

Une source aux vertus oubliées

source-cuisine-aux-fees-hamel-dolmen-nord-decouverte
La source de la Cuisine des Fées

Redescendons vers la route. A quelques pas du sentier en escaliers qui mènent au dolmen, vous trouverez un endroit bucolique, aménagé de pierres,  où l’eau de la source est, parait-il, toujours fraîche… Même s’ il n’est plus conseillé de la boire, les petits animaux, eux, seront ravis de l’aubaine. Nous voici à la « Cuisine des Fées », une source qui a toujours été très  fréquentée par les villageois qui lui trouvait des vertus bienfaitrices… Pourtant, avec le dolmen, plus haut,  l’endroit était réputé maléfique notamment parce que des Camaras, disait-on, y avait élu domicile. Les Camaras désignaient des Bohémiens nomades qui sévissaient encore dans la Flandre et le Hainaut jusque vers la fin du XVIIe. La terreur qu’ils inspiraient fut telle, que bien après leur disparition, certains lieux gardèrent leur souvenir… Et leur réputation de « faiseurs de sort ».


NORD DÉCOUVERTE | INFOS UTILES

picto acces-non-possible-handicape picto-chien-admis-en-laisseEn raison des escaliers et de la forte pente pour accéder au dolmen, le site n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite. En revanche, la promenade des Etangs est bien aménagée.

  • Localisation : sortie du village d’Hamel (59151), en direction de Tortequesne, sur la départementale 47.
  • Coordonnées GPS : 50°16’56.1″N 3°03’23.2″E
  • Accès libre
  • Où se garer : Parking ombragé juste à côté

etang-Hamel-dolmen-nord-decouverteLa promenade des Étangs vous attend juste en face. De quoi faire une halte pique-nique en toute tranquillité. Les marais et les anciennes tourbières de la vallée de la Sensée ont modelé de nombreuses étendues d’eau sauvages qui font le bonheur des pêcheurs et des amateurs de faune et flore locales. Les berges de l’étang d’Hamel, Lécluse et Tortequesne ont été remarquablement aménagées pour proposer une jolie balade au bord de l’eau.

Parcours d’environ 800 m, équipé tout du long de bancs, avec des sections ombragées. Sentier accessible aux personnes à mobilité réduite.

NOUS VOUS SUGGÉRONS A PROXIMITÉ

mini-pierre-du-diable-menhir-lecluse-nord-decouverte
A 4 km
mini-bonnettes-sailly-en-ostrevent-megalithe-nord-decouverte
A 5 km
mini-menhir-oisy-le-verger-megalithe-nord-decouverte
A 8,5 km
mini-menhir-aubigny-au-bac-pierre-qui-pousse-nord-decouverte
A 10 km
polissoir-Fechain-megalithe-nord-decouverte
15 km

idee-visite-insolite-nord-decouverte