La source miraculeuse de la chapelle Saint-Laurent à Anstaing est l’occasion de découvrir au cœur du village un endroit charmant, à moins de 900 de mètres de la voie verte de la Marque. Une jolie place arborée, tranquille, qui accueille chaque début août un pèlerinage. Il offre l’occasion d’entrer dans la chapelle et puiser un peu d’eau réputée guérir les maladies de peau.

La fontaine Saint-Laurent, miraculeuse et miraculée

pompe-eau-fontaine-miraculeuse-saint-laurent-anstaing-nord-decouverte
La pompe à eau permet de puiser l’eau pendant la neuvaine d’août

Dirigez-vous vers l’église Saint-Laurent dont le chœur donne sur la place. La chapelle Saint-Laurent se trouve juste à l’angle. À travers la porte grillagée, vous pourrez entrevoir la statue du saint, la pompe à bras – efficace – qui sert à puiser l’eau,  ainsi que les nombreuses plaques votives en remerciement des guérisons attribuées à cette eau miraculeuse. Vous verrez aussi un affichage officiel déconseillant de boire l’eau ! En effet, si la chapelle est rouverte depuis août 2013, elle a été fermée de nombreuses années pour cause de problèmes microbiens… Comme quoi santé et sainteté ne font pas toujours bon ménage.

Un pèlerinage déjà mentionné au XVIIe siècle

Le pèlerinage, déjà mentionné au XVIIe siècle,  a  donc repris et la fontaine est à nouveau accessible pendant la neuvaine qui s’ouvre traditionnellement le 2 août pour finir le jour de la fête du saint, le 10 août. On vient de très loin pour recueillir cette eau réputée soigner les brûlures et les maladies de peau. Et la pompe à bras n’est pas de trop pour servir un à un les nombreux pèlerins qui font le déplacement.

martyr- saint-laurent-nord-decouverte
Martyre de Saint-Laurent – Enluminure XVe siècle. Bréviaire de Châteauroux – BM – ms.0002

Le martyre de Saint-Laurent de Rome, un diacre du IIIe siècle, explique les pouvoirs guérisseurs attribués à ce saint thaumaturge et par analogie à l’eau de la fontaine. Selon la tradition, Saint-Laurent mourut en martyr le 10 août 258. Saint-Laurent avait en charge l’argent et les richesses de l’Église sous la papauté de Sixte II. Avant de mourir, ce dernier ordonna à son diacre de les distribuer au plus pauvres. Lorsque le préfet de Rome ordonna à Saint Laurent de lui remettre le trésor, ce dernier lui présenta les pauvres qu’il avait secourus en lui annonça que l’Église n’avait pas d’autres richesses. Furieux,  le préfet le condamna à être fouetté puis attaché sur un grill chauffé par les charbons ardents. La légende raconte qu’il aurait dit à son bourreau : « c’est rôti d’un côté, retourne-moi de l’autre !».

Il est habituellement représenté tenant d’une main un gril, de l’autre le livre des Évangiles, ou une palme, symbole des saints martyres. Il est tout naturellement devenu le saint patron des bibliothécaires mais aussi des métiers liés au feu comme les rôtisseurs ou les verriers.

Ne manquez pas la Saint Laurent, la fête du verre  à Trelon

La fête du verre, la « Saint-Laurent », a lieu le 28 août 2016, à l’écomusée de l’Avesnois à Trelon

Atelier-musée du verre à Trélon
12 rue Clavon Collignon, 59 132 Trélon
Tel. : +33 (0)3 27 59 71 02 / Réservations : +33 (0)3 27 60 88 92

  • Localisation : Place Jules Guesde, 59152 Anstaing