Nous avons la chance d’avoir ici, dans notre région Nord-Pas-de-Calais Picardie, un magnifique témoignage de l’architecture cistercienne du XIIe siècle : L’abbaye de Vaucelles, près de Cambrai. Un lieu superbe, vibrant, sur le chemin de Compostelle, où l’esprit de Cîteaux nous accompagne encore pas à pas. L’ancienne abbaye est un lieu à part. Universel dans la quiétude qui enveloppe le visiteur, magnétique dans son écrin de verdure et son corps de pierre. Passionnante dans le voyage qu’elle nous invite à faire. Un voyage aux sources d’une architecture qui a marqué les grands courants de pensée de notre histoire.

Ce qu’il ne faut pas rater de l’abbaye de Vaucelles

  • Le Palais de l’Abbé
  • La salle des moines
  • L’oratoire
  • La salle capitulaire
  • Le passage sacré
  • La chapelle
  • Les jardins

Cîteaux, l’esprit de rupture et du renouveau

chapiteau-vezelay-vaucelles-nord-decouverte
A gauche, un chapiteau de Vaucelles. A droite, celui de la basilique de Vézelay (XIIe)

L’esprit cistercien est avant tout un esprit de rupture. Rupture avec la luxuriance et la vanité de l’Église. Rupture avec l’abondance et l’exubérance d’une architecture qui quitte un art roman à taille humaine pour un gothique de plus en plus audacieux, échevelé, flamboyant. Rupture avec le foisonnement des images et des sculptures. Rupture avec la vie trépidante des cités qui éloigne l’esprit de la prière et multiplie les tentations. Rupture avec un espace religieux qui donne de plus en plus à voir et de moins en moins à penser.

S’éloigner des villes,  s’éloigner du vain et de l’inutile. Retrouver un labeur purificateur, une nature sauvage, virginale. Ces nouvelles terres conquises sont autant de berceaux pour un nouvel ordre, dans tous les sens du terme. Faire revenir le religieux à la prière, à la discipline, au silence, à la fois intérieur et spirituel. Revenir à l’essence de l’essentiel, loin du faste, du superflu, loin de cette distorsion de plus en plus grande entre l’Ordre religieux et la foi. Le XIIe siècle est un siècle de renouveau, d’essor, de prospérité. Les villes et les campagnes vont se couvrir peu à peu de châteaux forts et de cathédrales. Pouvoirs terrestres et pouvoirs célestes se mélangent étroitement. Trop au goût de certains qui prônent un retour aux fondamentaux de l’Église, à l’esprit chrétien, à l’esprit de dépouillement. Robert de Molesne est de ceux-là. Il choisit une vallée perdue, couverte de marécages et de forêts. En plein cœur d’une Bourgogne où règne Cluny la puissante,  il fonde Cîteaux, la modeste.  1098, l’ordre de Cîteaux vient de naître. Mais c’est Bernard de Fontaine, plus connu aujourd’hui sous le nom de Saint Bernard, qui va donner à l’ordre cistercien sa puissance et son rayonnement extraordinaires.

L’esprit cistercien, un dialogue entre la nature et l’Homme

cisterciens-moissonnant-nord-decouverte
Moines cisterciens moissonnant. Enluminure du XIIIe siècle

L’ordre cistercien est intimement lié à la nature, à la terre, à l’eau surtout. Ses moines sont d’infatigables défricheurs, d’infatigables bâtisseurs. ils sont aussi des grands ordonnateurs d’eau. Une eau bienfaitrice, essentielle à la vie, essentielle pour irriguer les jardins médicinaux, les potagers, les vergers, les cultures, les viviers à poissons… Une origine que l’ordre porte dans son nom même. Citeau, le cistel, le roseau, et sa feuille stylisée qui devient quasiment le seul ornement des chapiteaux. Comme à Noirlac dans le Cher (1136) ou Fontenay en Côte d’Or (1118), les cisterciens et Saint Bernard en personne trouvent ici, en 1132, sur les bords de l’Escaut, les conditions idéales pour implanter la 13e fille de Clairvaux, l’abbaye de Vaucelles.

Dans l’esprit cistercien, il y a une géographie du spirituel comme il y a une géographie du territoire. L’ordre a choisi les vallées quand d’autres ont bâti sur les sommets. Pas de clocher prédominant; pas de tympans grandioses;  pas de vitraux historiés mais de simples verres teintés; pas de chapiteaux sculptés; pas  de représentations humaines ou animales; aucun ornement superflu… Rien ne doit capter le regard ni détourner de la prière…. La seule élévation est intérieure. Tout est sévère, dénudé, dépouillé … Et pourtant si grandiose. L’architecture cistercienne ne montre pas. Elle incite,  elle invite. Dans sa simplicité, elle entre silencieusement, tranquillement, en dialogue avec le visiteur sans rien lui imposer.

L’abbaye de Vaucelles aujourd’hui

salle-capitulaire-abbaye-vaucelles-nord-decouverteDe la puissante abbaye, une des plus grande d’Europe, qui s’étendait sur plus de 2500 ha, il ne reste malheureusement aujourd’hui que le Palais de l’Abbé et l’aile des Moines. Mais les bâtiments restaurés sont à eux seuls un but de visite à part entière. Vous serez impressionné par la magnifique salle des moines,  le cellier et ses caves souterraines, l’ancien parloir, le passage sacré, l’église et surtout  la splendide salle capitulaire, une des plus grandes d’Europe.

Autre très bel endroit de l’abbaye,  les jardins sensationnels qui l’entourent. Des jardins entièrement bio divisés en plusieurs univers : Promenez-vous dans le potager où vous poussent des vignes… Rappelant l’origine du hameau. Découvrez le verger et ses variétés d’arbres et d’arbustes fruitiers. Arrêtez-vous à la roseraie avant de vous pencher sur les plantes et herbes médicinales du jardin de la Bible. Enfin, finissez par la Bouqueterie, le royaume des digitales, des fuschias et de dizaines d’autres plantes vivaces.

Notre conseil : Allez jusqu’au belvédère qui offre une vue unique sur l’abbaye et la vallée de l’Escaut.

L’abbaye de Vaucelles accueille plusieurs événements dans l’année

  • Rencontres artistiques de l’Escaut : 7- 8 octobre 2017
  • La Fête de la Saint-Hubert – Messe (11h)  avec les sonneurs des échos de la sensée (trompes de chasse) : Dimanche 29 octobre 2017 – Entrée gratuite
  • 24ème exposition « Noël dans son pays : Vaucelles » :  du 24 au 26 novembre et du 1er au 3 décembre 2017

 

echauguette-abbaye-de-vaucelles-nord-decouverteAutre petite curiosité à voir, l’échauguette :  L’abbaye de Vaucelles  était entourée autrefois d’une enceinte flanquée d’échauguettes, des petites tours de guet. Il en reste une, qui semble perdue au milieu des champs.  Elle est située sur un chemin appelé la Voie de Bantouzelle A Lesdain (coordonnées GPS 50°05’16.70″N / 3°14’15.51″E). De l’abbaye, prendre la D96 en direction du hameau de Bonne Enfance. Prendre le 1er chemin à droite, en bordure de bois. Elle est signalisée.

 


NORD DÉCOUVERTE | INFOS PRATIQUES

Adresse : Abbaye de Vaucelles – Les Rues des Vignes 59258

Téléphone : 03 27 78 50 65

Maila.vaucelles@wanadoo.fr

Site de l’abbaye de Vaucellesparkingpicto -point-cafepicto-chien-admis-en-laissepicto acces-possible-handicapes

OUVERTURE du 19 mars au 31 octobre 2016

  • Basse saison : Mars – Avril – Octobre
  • Mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h30 – Samedi de 14h à 17h30 – Dimanche et jours fériés de 15h à 18h30
  • Haute saison : Mai – Juin – Septembre
  • Mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h30 – Dimanche et jours fériés de 15h à 18h30
  • Juillet et août : Du lundi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 17h30 – Dimanche et jours fériés de 15h à 18h30
  • Fermé le 1er mai et le lundi 16 mai ( Pentecôte)

Tarifs : 7€ par adulte et gratuit pour les enfants -Tarif groupe adulte ( à partir de 20p) : 6€

Visite guidée : Sur demande, forfait guide de 48€

Tous les dimanches de juillet et août à 16h00 – Visite guidée 

Les salles intérieures de l’abbaye sont équipées pour les personnes à mobilité réduite. Les allées extérieures sont en gravillons et gazon et peuvent donc demander un accompagnement.

picto-cafeL’abbaye de Vaucelles accueille un salon de thé, en accès libre. Une belle idée de pause détente pour les visiteurs et les randonneurs. Horaires d’ouverture de l’abbaye.

 


A VOIR | A FAIRE A PROXIMITÉ

mini-archeosite-Les-Rues-des-Vignes-nord-decouverte
Sur place

ville-cambrai-nord-decouverte
A 12 km
idee de balades et randonnees-nord-decouverte
Circuit des Mérovingiens 10 ou 15 km