Juste en face du parc de la Citadelle, le jardin Vauban est un très joli jardin à l’anglaise qui a le charme particulier des parcs dessinés au XIXe siècle. Créé en 1863 par l’architecte paysagiste parisien Jean-Pierre Barillet-Deschamps, il est désormais classé monument historique. A deux pas de la Citadelle, il a pour lui un esprit plus particulièrement bohème où il n’est pas rare d’avoir le plaisir d’écouter des musiciens venir faire le bœuf en plein air.

Le jardin Vauban, le jardin romantique à l’anglaise par excellence

On retrouve dans le tracé du jardin Vauban les lignes de composition favorites de l’ architecte paysagiste. Un ordonnancement très largement inspiré des jardins à l’anglaise et qu’il va décliner tout au long de ses réalisations comme les bois de Boulogne et de Vincennes à Paris, Le jardin du Luxembourg, le parc Monceau… Sans oublier le dessin du beau jardin public de Cambrai, dans le Nord.

 vue des miroirs d'eau du jardin Vauban à LilleLes parcs et les jardins du XIXe siècle sont aménagés avec une vision romantique de la nature. Une nature réinventée, idéalisée. En vous promenant, vous pouvez découvrir un jardin conçu comme une succession de tableaux, d’éléments décoratifs dont la grammaire est souvent reprise : derrière un rideau d’arbres, une immense pelouse apparaît comme une clairière, un cours d’eau serpente parsemé de gués qu’on franchit de pierres en pierres – savamment disposées; Une grotte est accessible au promeneur. On l’ invite à s’y réfugier en passant sous une cascade. On peut gravir les marches comme taillées dans la – fausse – roche qui mènent au belvédère… Et pour parfaire le tableau champêtre,  on insère une petite chaumière…   Un ancien chalet de chèvres qui accueille aujourd’hui le petite théâtre de marionnettes. Suivez les allées, elles sont disposées de façon à nous ramener au cœur symbolique du jardin : une ronde de bancs et de marronniers. C’est là qu’ il y avait autrefois un kiosque à musique, si caractéristique des équipements publics des XIXe et début du XXe siècle.

Du pittoresque chalet aux chèvres au théâtre de marionnettes

Le chalet des chèvres aujourd'hui le théâtre ptit Jacques à l'intérieur du jardin Vauban de LilleOn ne peut parler du jardin Vauban sans dire quelques mots du pittoresque chalet aux chèvres. Construit en 1879, il est destiné à accueillir les chèvres tibétaines de Charles Rameau. Charles Rameau a deux passions : L’ agronomie et des chèvres tibétaines qu’il élève dans sa ferme Herbo à Templeuve (59). Un peu avant sa mort, il lègue une forte somme d’argent à la ville, plus de 300 000 frs. Il y met plusieurs conditions pour le moins inhabituelles. Il souhaite la construction d’un lieu dédié aux expositions florales et artistiques, ce sera le palais Rameau et sa magnifique serre, à l’angle du Boulevard Vauban et rue de Solférino; Il veut qu’on s’occupe de ses petites chèvres; on construit pour elles le chalet du jardin Vauban; enfin, et ce n’est pas le moins insolite, qu’on entretienne sur sa tombe un pied de vigne, un plant de pomme de terre, un fraisier, un rosier et un dahlia. Ces variétés choisies par l’agronome ornent aujourd’hui encore sa tombe située au cimetière de Lille Sud, dans le faubourg des Postes à Lille.

Inauguré en 1879, le chalet des chèvres devint une laiterie qui fournira pendant longtemps du lait aux enfants, notamment les plus démunis. Sur certaines cartes postales anciennes, on l’appelle le chalet aux biches. Début des années 50, les derniers animaux disparaissent, et le bâtiment est peu à peu laissé à l’abandon. Tout juste sert-il de remise à outils. En 1990 le projet de transformer le lieu en petit théâtre de Marionnettes voit le jour. Après quelques aléas, il ouvre cette fois ci définitivement en 1993. Il accueille toujours aujourd’hui le théâtre de marionnettes P’tit Jacques.

Touchant le jardin Vauban, découvrez un endroit qui passe souvent inaperçu et pourtant tout à fait étonnant et charmant : Le jardin d’arboriculture.


  • Plusieurs accès possibles au jardin Vauban :  boulevard Vauban, rue Desmazières, avenue Léon Jouhaux (quai de la Citadelle)
  • Entrée du Théâtre de Marionnettes :  1, Av Léon Jouhaux – 59000 Lille (Quai de la Citadelle) – Ouvert d’avril à Octobre / 4,60€ la place – Tarif réduit 3,90€            Tél. 03.20.42.09.95  – Pour en savoir plus, consultez le site du P’tit jacques

parkingNotre conseil pour se garer : Le Parking du Champs de Mars est payant en semaine (2€ les 3 heures, 4€ la journée), gratuit le Dimanche. Attention toutefois, lors de la Fête Foraine. On peut se garer le long de l’avenue du Petit Paradis, en accédant par le pont du Petit Paradis.

Station tro le plus proche : République (ligne 1) comptez 15 mn à pied

Bus Liane 1 et 90 : arrêt Champs de Mars, Bus Liane 12 : Arrêt Jardin Vauban

Plusieurs stations de vélos à proximité :

  • Station 15 : Esplanade PONT DU PETIT PARADIS
  • Station 14 : Champ de Mars AVENUE LEON JOUHAUX (QUAI DE LA CITADELLE)
  • Station 3 : Jardin Vauban, BOULEVARD VAUBAN
  • Station 13 : Quai du Wault

Pour voir toutes les stations et conditions d’utilisation sur le site V’Lille


SUGGESTIONS | NORD DÉCOUVERTE

ardin-arboriculture-citadelle-vauban-lilleautour-esplanade-lillemini-citadelle-nord-decouvertezoo-lille-citadelle-nord-decouvertejardin-du-colysee-lambersartbonne-adresses-tables-nord-decouverteidee-visite-insolite-nord-decouverte

carte-promenades-citadelle
Téléchargez le plan des promenades de la citadelle