Nous avons rendez-vous ici avec une légende, celle d’une reine et d’un diable… Celle de deux Pierres Jumelles qu’on appelle aussi les Pierres d’ Acq, les Pierres droites ou encore les Pierres du Diable justement. Une chose est certaine, ces deux menhirs remontent à environ – 3000 av. JC, bien avant les Gaulois et les druides  longtemps considérés à l’origine des deux mégalithes. Les deux Pierres Jumelles d’ Ecoivres, dans cette très jolie partie de l’ Artois, rappellent également que notre région du Nord-Pas-de-Calais possèdent une vingtaine de sites mégalithiques encore visibles dont deux polissoirs exceptionnels.  Venez découvrir ces lieux remplis d’histoire et de mystère…

Les Pierres Jumelles :  La légende du diable et de la malicieuse reine Brunehaut

legende-pierres-jumelles-ecoivres-nord-decouverteParmi les champs qui dominent les hauteurs d’ Ecoivres se dressent deux colosses de pierre.   Deux blocs de grès brut qui mesurent pour le plus haut 3,30 m et 3 m pour le plus petit. Le poids du premier, huit tonnes, laisse songeur : on imagine les efforts qu’il a fallu déployer pour transporter les deux mégalithes des collines avoisinantes pour les dresser sur le site actuel. Une prouesse « sur-humaine » que les légendes ont le pouvoir d’expliquer. On y parle de pacte, d’un diable un brin naïf et d’une reine Brunehaut, pleine de ressources…

La reine Brunehaut voulant construire une route qui mènerait au pays des Morins, fait un pacte avec le diable pour qu’il lui vienne en aide. Son âme lui appartiendrait si il finissait la route en une nuit, avant le premier chant du coq. Un peu avant le lever du jour, la reine réveille le coq qui se met à chanter avant l’heure fatidique. Furieux de s’être fait berné, Satan lâche les deux énormes pierres qu’il tenait encore … Elles se plantèrent dans le sol, là où nous les voyons encore.

La chaussée Brunehaut et le mystère des mégalithes

Ce récit nous rappelle que la chaussée Brunehaut passe effectivement non loin d’ici (D341). Cette ancienne voie romaine qui relie Arras – Thérouanne – Boulogne-sur-Mer, au tracé étonnamment rectiligne, porte le nom de la reine devenue légendaire (547-613). Son destin tragique et son cheval au galop font partie des récits et des croyances qui parcourent la région. Sa réputation de bâtisseuse, notamment de voies  de circulation marchandes ont marqué son empreinte sur cette chaussée en réalité bien antérieure à la reine Brunehaut. Les mégalithes qui se trouvent à proximité ont été enveloppés dans le même légendaire.

Le Nord-Pas-de-Calais recensait un grand nombre de mégalithes avant les bouleversements géographiques des deux conflits mondiaux. D’autres ont servis à l’ empierrage de chemin ou de pierre de construction … Ceux qui persistent sont à nouveau mis en valeur et nous ouvrent volontiers les portes d’un autre temps où se mêlent légendes et croyances. L’occasion de visiter des endroits qui nous ont conquis, comme le très joli hameau d’Ecoivres et le Mont-Saint-Eloi tout proche, deux idées de halte charme comme nous les aimons à Nord Découverte.


  • Localisation : De l’église d’ Ecoivres, remontez la rue Jean Baptiste Oboeuf, à la patte d’oie prendre à droite, coupez la rue de Douai, pour prendre en face, la petite route (C16). Le site se situe sur la gauche.
  • Pour se garer : Attention la route est étroite. Un petit renfoncement permet de stationner mais nous vous conseillons de laisser votre voiture à Ecoivres (à 300 m)
  • Accès au site libre
  • Coordonnées GPS:  50°20’50.6″N 2°40’42.2″E

SUGGESTIONS NORD DÉCOUVERTE | A VOIR A PROXIMITÉ

chemin-randonnees-nord-decouverte
Téléchargez le Sentier des Pierres du diable édité par la CC d’Arras
Ecoivres-nord-decouverte
Le charmant hameau d’ Ecoivres et son église à flèche à crochets 500 m
patrimoine-insolite-fleche-a-crochets-artois-nord-decouverte
Les flèches à crochets sculptés, un patrimoine insolite de l’Artois
Mont-saint-Eloi-Artois-Nord-decouverte
Mont saint Eloi et ses impressionnantes ruines de l’ abbaye