« Comptez les bonnes journées de janvier pour savoir combien seront mauvaises en mai »