« À la Sainte-Catherine, tout bois prend racine »