» De Sainte-Pharaïlde la chaleur,
c’est la colère et notre malheur »