» A la Saint-Adrien,
souvent le froid nous revient »