« Quand reviendra la Saint-Henri, tu planteras ton céleri »