« Avec Sainte-Procule, arrive la canicule »