« En mai la boue, épis en août »