Février est traditionnellement le mois de la chandeleur. Mais connaissez-vous les Geutelingen belges ? Une spécialité entre la crêpe et la galette qu’on déguste autour du 9 février à l’occasion de la fête de Sainte Apolline. Une tradition des Ardennes flamandes qui conjugue singulièrement gourmandise et remède contre les maux de dents !

Geutelingen et pèlerinage Sainte-Apolline

enluminuer représentant le martyr de Sainte ApollineSi les geutelingen sont indissociables d’Elst (localité rattachée à Brakel), elles le doivent en grande partie au pèlerinage de Sainte Apolline. À l’approche du 9 février, fête de la sainte, nombre de pèlerins arrivaient dans la bourgade en quête de guérison et de protection contre les maux de dents. En effet, Apolline d’Alexandrie ou Apollonie, martyr du IIIe siècle, patronne des chirurgiens-dentistes, et un recours pour les problèmes de dentition.

Les pouvoirs guérisseurs qu’on lui prête prennent leur origine dans son hagiographie. La sainte souvent représentée des tenailles à la main, rappelle le sort peu enviable qu’on lui réserva. Un groupe d’hommes semait la terreur à Alexandrie. Ivres de violence, ils se ruent sur la jeune femme, la rouent de coups, fracassent sa mâchoire et lui arrache les dents. Ils la menacent du bûcher si elle ne renie pas sa foi. Apolline refuse et décide de se jeter elle-même dans le feu. Le culte de la sainte est toujours vivant comme ici à Elst en Flandre-Orientale ou encore à Bierne dans le Nord où la chapelle Sainte-Apolline est encore l’objet de dépose de loques.

Une spécialité qui a traversé les siècles

vue four à bois typique de la cuisson des Geutelingen belgesDu feu du bûcher à celui des fours à bois, il n’y a qu’un pas symbolique. Le pèlerinage était l’occasion de confectionner ces sortes de crêpes épaisses que les pèlerins pouvaient consommer sur place, emporter facilement et les villageois servir en famille. Traditionnellement, la fabrication des geutelingen commençait les deux dernières semaines de janvier pour se terminer la première quinzaine de février. Et comble de bonheur pour les plus gourmands voilà que manger un geutelin pendant cette période de fête préserve, dit-on, des tracas dentaires pendant toute une année !

Très populaire en Belgique jusqu’aux années 1930, la tradition des geutelingen tombe peu à peu en désuétude après guerre. En grande partie en raison de la disparition des fours à bois. Dans les années 1970, un comité se créé à Elst autour de l’idée de faire revivre cette recette ancienne. Une impulsion relayée par la famille De Koekelaere qui perpétue aujourd’hui encore cette tradition artisanale. À noter, enfin, que cette petite crêpe aux allures de galette a reçu le label flamand Streekproduct.be qui distingue les produits régionaux traditionnels belges.

La petite recette des Geutelingen

une louche avec la pâte à crêpe des GeutelingenCette crêpe épaisse confectionnée avec du lait, de la farine, des œufs, de la levure, et de la cannelle est cuite dans un four à bois d’argile. C’est ce mode de cuisson qui lui donne à la fois la saveur et la texture particulière. Le musée du four organise régulièrement des visites ateliers pour vous faire découvrir – et déguster – la fameuse Geuteling (au singulier), Geutelingen au pluriel pour les plus gourmands ! Et pour celles et ceux qui veulent mettre la main à la pâte, voici une petite recette à tester vous-même.

  • 4 œufs
  • 67 cl de lait
  • 500 g de farine de blé fine
  • 33 g de levure fraîche
  • Sel
  • Cannelle

Séparer les blancs des jaunes d’œufs en les conservant séparément.
Faire chauffer le lait sans le porter à ébullition.
Mélanger ensemble le lait chaud, la farine, les jaunes d’œufs, le sel et la cannelle (selon son goût).
Délayer la levure dans un peu d’eau tiède (6 cl).
Incorporez-la au mélange.
Battre les blancs d’œuf et les incorporer à la pâte.
Mélanger jusqu’à obtenir une texture homogène.
Laisser lever la pâte en la couvrant d’un linge à température ambiante, idéalement près d’un endroit chaud. Compter 1 h à 1 h 15. Des petites bulles apparaissent alors à la surface.

La cuisson se fait à l’origine dans un four à bois. La pâte était alors versée directement sur le revêtement d’argile. Une bonne alternative est d’utiliser une pierre à pizza qu’on placera dans un four traditionnel très chaud.

On verse l’équivalent d’une louche directement sur la pierre. La pâte gonfle sur la partie supérieure. Retirez les Geutelingen dès qu’elles sont d’un brun bien doré. Dégustez-les avec de la cassonade, du chocolat fondant ou de la confiture.


NORD DECOUVERTE | INFOS PRATIQUES

chemin dans la campagne en Ardennes belges

  • Les principales animations 2021 autour de la fête des Geutelingen sont annulées en raison de la crise sanitaire.