C’est ici, au niveau du très curieux phare de Walde que mer du Nord et Manche se rencontrent. Une rencontre qui forge tout le caractère de cette impressionnante étendue sauvage qui longe le littoral de Marck. Nous sommes sur la plage de la Huchette, à proximité de Calais, la plus vaste et peut-être la plus méconnue de la côte d’Opale. Un espace immense, où la mer semble se dérober à mesure qu’on avance. Au pied d’un long cordon dunaire, la plage craquelée à marée basse semble sans fin, comme hors du monde… Et ce n’est pas une image car ici, lorsque la mer se retire, il faut parcourir plus de 3 Km pour la rejoindre !

La plage de Marck et ses curiosités

Vous l’aurez compris, la plage de Marck, la plage de la Huchette, est l’endroit rêvé pour les promeneurs, les passionnés de char à voile et des sports de plein air, les amoureux des grands espaces nature, des oiseaux et mammifères marins… Mais un peu moins idéale pour la baignade (non surveillée). Pas d’infrastructure, de constructions les pieds dans l’eau, de points de restauration sur la plage… Mais une immensité qui vous enveloppe littéralement. Une immensité dessinée par l’homme avec ses polders (appelés salines ou hemmes), ses digues plusieurs fois centenaires et ses mares de chasse qui dessinent à vol d’oiseau une étrange mosaïque d’eau et de sable.

Le phare de Walde, seul phare métallique sur pieux en France

gros plan sur le pahre de Wajde sur la plage de la Huchette de MarckMais une des grandes curiosités est sans aucune doute le phare de Walde (1859) qui marque la jonction de la mer du Nord et la Manche. Un repère géographique doublé d’un patrimoine unique en France : c’est en effet le seul phare métallique sur pieux en mer de nos côtes. Conçue en Angleterre, sa structure en fer forgé, tôle et fonte se compose notamment d’une plate-forme hexagonale, d’un habitacle pour les gardiens et d’une lanterne à huile à son sommet.

L’ensemble, haut de 18 m, est soutenu par 6 pieds et un axe central vissés dans le sable à plus de 5 mètres de profondeur. Un procédé révolutionnaire mis au point en 1840 par un ingénieur de Belfast, Alexandre Mitchell. En 1986, on remplace la lampe par un signal alimenté par des panneaux solaires. Il s’éteint définitivement le 4 juillet 2001. Laissé à l’abandon, il fait aujourd’hui l’objet d’une démarche de sauvegarde.

En savoir plus sur le phare

Une faune et une flore exceptionnelle

repos-phoque-nord-decouverteVous apercevrez également à marée basse une sympathique colonie de phoques et veaux marins. Ils ont ainsi élu domicile tout autour du phare et profitent tranquillement des grands bancs de sable des Hemmes de Marck. Désormais, tout au long du littoral, ils forment des groupes allant de quelques individus à de plus grandes colonies comme en baie de Canche ou sur la pointe du Hourdel dans la Somme.

Où voir les phoques ailleurs sur nos côtes ?

vue d'une pousse de salicorne dans le sableEnfin, si au fil de votre balade, vous êtes intrigué par une curieuse petite plante verte et cornue… Il s’agit de la salicorne. Ce véritable trésor de la nature (cueillette réglementée), rare sur cette partie nord du littoral, fait le bonheur des gourmets. Les immenses étendues sablonneuses et les vasières salées de la plage de la Huchette sont leur terrain de prédilection.

En savoir plus sur l’or vert du littoral

Les sentiers du Fort Vert

gros plan sur la violette Curtis appelée aussi Pensée des Dunes
La Violette de Curtis est une plante rare présente dans les dunes de Marck

Avec ses 330 ha d’espaces naturels protégés, le Fort Vert est un lieu d’observation ornithologique privilégié. Un espace aménagé pour l’observation de plus de 250 espèces d’oiseaux, des sentiers balisés, un belvédère et des observatoires. Cet ancien polder à l’abri de la digue Royale (XVIIe siècle) et la digue Taaf (XVIIIe siècle) offre une diversité de paysages étonnante. Vous parcourez une alternance de prairie, d’arbres, de zones humides… propice à la présence d’une flore rare comme la jolie Violette de Curtis ou Pensée des dunes qui fleurit d’avril à septembre.

  • Accès et stationnement : Chemin des Dunes. Suivre les panneaux « PAJ – Base de chars à voile » aux Hemmes-de-Marck.
  • Toutous en laisse autorisés.
  • Belvédère et observatoires en accès libre le long de la digue Taaf (GPS : 50°58’56.83″N – 1°56’28.33″E)
  • La digue de Taaf est un chemin caillouteux. Par temps sec, il peut être praticable par les personnes en fauteuil roulant. En revanche, ni les observatoires, ni le belvédère, ni les sentiers du Fort Vert ne sont aménagés.
  • Plus d’infos sur le site des espaces naturels du Pas-de-Calais
  • A noter que depuis 2018, une voie piétonne (1500 m) relie le Fort-Vert et Marck en logeant l’Avenue de Verdun.

 Un territoire traditionnel de chasse

mares de chasse de Marck vues du ciel
Les mares de chasse donnent au littoral de Marck une physionomie particulière

Mais la plage de la Huchette et plus largement les Hemmes de Marck est aussi un territoire de chasse du gibier d’eau. Des zones autour des mares et sur la plage également. Il est donc important de bien respecter les panneaux d’information et s’éloigner des zones trop proches. Les dates et conditions de chasse sont réglementées chaque année par décret.

On y pratique encore des chasses traditionnelles. Par exemple la chasse à la Botte (le chasseur se dissimule aux abords des dunes par exemple). La chasse au hutteau de toile (tente de camouflage). La chasse au cercueil (sorte de trou creusé dans le sable, recouvert d’une toile), enfin, la chasse au hutteau mobile (caisson monté sur deux-roues) enfin la chasse à la hutte à l’aide d’appelants (leurres) posés notamment sur l’eau.

  • Période de chasse : d’août à février

NORD DÉCOUVERTE | INFOS PRATIQUES

  • Accès à la Plage de la Huchette et stationnement : Avenue de la Mer, 62730 Marck.
  • Autre possibilité d’accès au littoral et de stationnement: au bout de la rampe Paul via la rue Jean Bart. On est au début de la digue Taaf, sur le tracé du GR 120
  • Toutous acceptés toute l’année sur la plage
  • Activités plein air : Base de char à voile – Spot de surf et kitesurf – Pêche à pieds des coques ou huchettes
  • Les amateurs de longue marche poursuivront via le GR 120 en direction des plages des Hemmes, des Escardines et la réserve naturelle du Platier d’Oye, à proximité de Gravelines.