Beaucoup comparent le terril de Pinchonvalles à un immense vaisseau qui attend tranquillement que promeneurs et randonneurs montent à bord. Un vaisseau façonné par l’industrie minière, mais que la nature redessine aujourd’hui formidablement. Et c’est en compagnie de Françoise Gomès, correspondante à la Voix du Nord et greeter, que nous allons découvrir cet espace naturel insolite. Car, pour cette passionnée du patrimoine, « allez à Pinchonvalles », c’est partir dans un endroit qu’elle aime, qu’elle respire et qui fait partie de son histoire. Son père sera un des tout premiers conducteurs de bulldozer à travailler sur le terril.

Le terril des Crêtes de Pinchonvalles, un balcon sur la vallée des Pinsons

Moment phare de la promenade : prendre le grand escalier !

Mais d’où vient ce drôle de nom de Pinchonvalles ? Tout simplement du lieu-dit la vallée des Pinsons, pinchon en ch’ti, où il est situé. Un nom plus poétique que l’officiel n° 75 qu’il porte pour l’administration. À cheval sur Givenchy-en-Gohelle, Avion et Liévin, il s’étend sur 1,75 km de long sur 500 m de large… Soit le plus long d’Europe ! Le second en surface avec ses 37 millions de m3 de schistes et de grès réunis ici.

Sa formation en 3 paliers commence vers 1942 avec un premier niveau qui s’élève à 35 m de hauteur. Le second plateau monte jusqu’à 84 m avant d’atteindre le point culminant à 119 m formé des derniers dépôts de la fosse 6 de Liévin à la fin des années 70. Tout en haut, son belvédère est un balcon exceptionnel sur Liévin, Avion, et surtout, les hautes colonnes de Vimy qui fendent l’horizon.

En quelques chiffres

  • 1,75 km de long
  • 500 m de large
  • 90 ha de superficie
  • 200 espèces de plantes, oiseaux, lézards et batraciens.
  • Point culminant 119 m

Un site naturel et un patrimoine mondial

Classé « Espace naturel sensible » et patrimoine mondial de l’UNESCO, le terril de Pinchonvalles nous offre aujourd’hui une incroyable diversité d’atmosphères et de paysages. Il s’inscrit dans cette renaissance des anciens sites miniers comme les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle aménagés pour la randonnée et la découverte.  Ils portent non seulement l’identité profonde de notre région mais ils sont également un lieu de promenade singulier, typique, passionnant… Et sportif avec ses deux escaliers emblématiques et sa montée en épingles.


Le terril de Pinchonvalles | Côté pratique

picto-randonneurs-picto-acces-escalier picto-chien-en-laisse-autorise picto acces-non-possible-handicape parking

 

 

  • Accès libre
  • Le site dispose de 3 sentiers de randonnée : le sentier du Hercheu (2,5 km). Le sentier du Traquet (2,8 km). Le Tour du terril (3,6 km).
  • Accès depuis le parking de la halte-garderie Madeleine Bres de Liévin, rue d’Avion, 62 800 Liévin
  • Voir et télécharger la plaquette du site


NORD DÉCOUVERTE | A VOIR AUSSI AUTOUR DU TERRIL DE PINCHONVALLES

Cliquez sur l’image pour accéder à l’article

musee-louvre-lens
4,5 km
mini-terrils-jumeaux-loos-en-gohelle-nord-decouverte
7,5 km
miniature-memorial-canadien-vimy-nord-decouverte
14 km
vignette représentant la source miraculeuse Sainte-Bertille à Maroeuil
15 km
les deux mégalithes appelées les pierres jumelles à Ecoivres
16 km
arras-nord-decouverte
20 km