Nous voici à Maroeuil, petite commune au cœur de l’Artois, à deux pas d’Ecoivres et du Mont-Saint-Eloi. Une escapade dans un endroit tranquille, qui va plaire aux amoureux de promenades en plein air, aux curieux et amateurs de lieux emplis d’histoire, d’insolite et de croyances encore bien vivantes. Entre les marais aménagés en promenade, sa forêt domaniale et sa source miraculeuse de Sainte Bertille… Maroeuil mérite le détour.

Une halte à la fontaine Sainte-Bertille et son eau guérisseuse

vue de la chapelle et la source miraculeuse Sainte Bertille à Maroeuil

Il n’est pas rare de voir quelqu’un puiser l’eau de la source Sainte-Bertille. En effet, elle est, dit-on, réputée pour guérir les maladies des yeux. Le lieu est paisible et, l’été, le banc est une halte de fraîcheur bienvenue. La légende rapporte qu’un jour Bertille, châtelaine de Maroeuil, noble et pieuse, rencontre des paysans. Nous sommes en été et la Scarpe est à sec. Ils sont si assoiffés et exténués par les travaux des moissons qu’ils lui demandent alors son aide. Elle s’arrête, se recueille puis frappe le sol. Soudain, une source « d’eau fraîche, abondante et pure » jaillit. Au fil du temps, les vertus miraculeuses d’abord prêtées aux reliques de la sainte, s’étendent peu à peu à la source elle-même. Des reliques d’ailleurs encore conservées dans l’église de Maroeuil.

vue d'une ancienne carte postale de la chapelle Sainte-Bertille à Maroeuil

Tous les ans, dans les jours qui entourent la fête de Sainte Bertille (11 octobre), un pèlerinage se rend de l’église, à la chapelle votive de la rue de Louez puis à la source. Les pèlerins viennent ainsi tremper un linge ou recueillir de l’eau. Eau qu’on applique ensuite sur les yeux atteints de cécité ou malades.

Sainte Bertille fait partie des saints guérisseurs de notre région. Elle témoigne comme  la fontaine Sainte-Godeleine, à Wierre-Effroy, ou encore la fontaine Saint-Laurent à Anstaing, d’une croyance encore très vivante qui entoure les eaux réputées miraculeuses.

Quant à la source elle-même, elle se prolonge en ruisseau et rejoint la Scarpe un peu plus loin. Peut-être apercevrez-vous un chabot commun nager dans l’onde claire. Ce curieux poisson affectionne en effet les eaux fraîches et limpides. Preuve vivante de la qualité de la source qui coule depuis tant d’années.



présentation du guide des fontaines miraculeuses et arbres guérisseurs


L’espace naturel du marais de Maroeuil, une promenade le long de la Scarpe

vue de bord de l'eau dans les marais de Maroeuil. Un reportage Nord Découverte

Maroeuil, c’est également un espace naturel de 20 ha, aménagé en sentiers boisés, sur 1,7 km, qui longent les rives du Gy et de la Scarpe.

Pour les amateurs de flore, on peut observer une plante rare dans notre région, le Polypode commun (Polypodium vulgare) ou encore l’iris des marais. Côté faune, vous pourrez partir à la recherche, mais sans le déranger, du minuscule escargot Vertigo de Des Moulins (Vertigo moulinsiana). Gros de 3 mm seulement, il sert de mascotte au balisage du site. On observe en effet cette espèce protégée sur les tiges des plantes des marais.

Sur le parcours, vous pouvez prendre l’itinéraire  » Entre Bois et Marais », de 7,3 km (env. 2 h), balisé en jaune. Il vous permet de rejoindre notamment le bois de Maroeuil.

Accès principal de la fontaine et de l’espace naturel de Maroeuil: Rue de la Source. GPS : 50°19’3.84’’ N – 2 ° 42’27.57’’ E

Deux à trois voitures peuvent stationner près de la chapelle et de la source. Un grand parking, à l’entrée de l’espace naturel est disponible au bout de la rue de la Source, à moins de 200 mètres. Les sentiers sont faits de terre et d’herbes, dans un environnement humide. En saison de pluie, prévoir des chaussures adéquates. Le parcours n’est pas aménagé pour les personnes en situation de handicap.


rappel du guide balades et boules de Poils édité par Nord Découverte


Le bois de Maroeuil, un lieu de promenade familial

vue d'une allée de promenade dans les bois de Maroeuil

Le bois de 72 ha qui avait presque entièrement disparu lors de la Seconde Guerre mondiale a repris vie grâce aux plantations de chênes, de hêtres, châtaigniers et merisiers. Côté faune, vous pourrez apercevoir des chevreuils, des écureuils et des hermines… Côté flore, on rencontre plus d’une centaine d’espèces dont plusieurs particulièrement rares dans la région voire unique en France comme la Fumeterre de Charles (Fumaria caroliana Pugsley).

L’espace forestier propose deux parcours familiaux : la boucle de la Sitelle (1,8 km) et le sentier de l’Écureuil (2,6 km) qui permet de faire le tour complet du bois. Tables de pique-nique disponibles. À souligner que les sentiers sont aménagés pour les personnes à mobilité réduite.

Pour rejoindre la forêt domaniale de Maroeuil, prenez la D 341, vers Mont Saint-Eloi qu’on aperçoit au loin. Une longue allée d’arbres mène à l’accès principal et l’aire de stationnement (GPS 50°20’8.65’’ N – 2°42’7.44’’E).

Pour plus d’infos sur Maroeuil sur le site officiel de la ville 

Enfin, deux curiosités à voir à proximité…

Tout autour de Maroeuil, vous n’aurez que l’embarras du choix pour découvrir des jolis villages de craie blanche, des randonnées nature, des lieux insolites, chargé d’histoire et de légendes. Si vous aimez les curiosités architecturales, découvrez également les étonnants clochers à flèches sculptés.

La chapelle des sœurs miraculées …

vue de la chapelle Notre-Dame à Etrun près de Maroeuil

À proximité de Maroeuil, vous verrez au bord de la D939 une jolie et pimpante petite chapelle abritée sous son arbre. Il s’agit de Notre-Dame de Pitié, édifiée en 1624 par des religieuses de l’abbaye d’Etrun, toute proche. Un jour que trois d’entre elles circulaient en charrette, leurs chevaux s’emballent soudain. Apeurées, elles prient Notre-Dame de les prendre en pitié et de les sauver d’une mort certaine. Elles font alors le vœu de construire un édifice à sa gloire si elles en réchappent. Les chevaux s’arrêtent sans encombre à cet endroit. Les religieuses entreprennent de construire la chapelle qui fut restaurée en 1865.

Lors de fouilles, on trouva d’ailleurs des tombes dans le champ voisin. On pense que les sépultures étaient celles des bâtisseuses de la chapelle. La révolution de 1789 mis un terme au pèlerinage qui avait lieu traditionnellement ici. Pourtant, aujourd’hui encore, quelques fleurs accrochées à la grille témoignent de la dévotion dont la chapelle fait toujours l’objet.

Le mont de César

vue du Mont César à l'entrée d'Etrun près de MaroeuilÀ moins d’un kilomètre, juste à l’entrée d’Étrun, arrêtez-vous un instant devant les tables d’information installées au pied du « mont César ». Son origine est sujet à hypothèses. Pour certains, il s’agit d’un oppidum gallo-romain remontant à l’âge de fer. Son importance laisse notamment penser qu’Etrun aurait été la capitale de l’Atrébatie. Les travaux récents, eux, s’orientent plutôt vers une origine purement romaine. Le soulèvement de Vercingétorix en 52 avant JC va fédérer plusieurs chefs gaulois dont Commios ou Com, roi des Atrébates et des Morins. À la poursuite de Commios, Jules César, qui n’est encore que général, choisit le camp retranché d’Etrun pour passer l’hiver en 51 avant JC.

Les dimensions du camp sont considérables. On parle en effet d’une superficie de 42 ha, entourée d’un fossé de 30 m de large. Des infrastructures installées sur une butte de 20 m d’épaisseur. Nous ne voyons aujourd’hui qu’une petite partie des 2,5 km de talus servant de rempart. Pourtant, à certains endroits, il atteint encore 6 à 8 m de hauteur.

  • Un petit chemin de terre permet de suivre une partie du contour et aboutit sur le chemin d’Acq.
  • Localisation :  D 55 – Rue du Mont César –  GPS 50°18’49.27″ N | 2°41’32.98″ E

NORD DÉCOUVERTE  | Nous vous conseillons aussi à côté de Maroeuil

Notre endroit de pique-nique préféré : aux beaux jours, si vous cherchez un endroit pour pique-niquer, voici un lieu que nous avons adoré, entre Maroeuil et le hameau d’Ecoivres. Prenez la petite route en direction de Bray. Face à un ancien moulin, arrêtez-vous dans l’ancienne carrière de craie qui borde la route. Le cadre est pittoresque et aménagé de tables.

idee de balades et randonnees-nord-decouverte
Le sentier des 3 abbayes – 16 km
les deux mégalithes appelées les pierres jumelles à Ecoivres
4 km
vignette montrant le hameau d'Ecoivre dans l'Artoi
4 km