» Qui trouve verdure en janvier, l’été fera pitié »