« À Sainte-Élizabeth, tout ce qui porte fourrure n’est point bête »