« À la Saint-Eusèbe, au plus tard, fais battre la gerbe »