» A la Saint-Gérard, la récolte est encore au hasard.«