« À la Saint-Gatien, le temps ne vaut jamais rien »