» À la Saint-Crépin, les mouches voient leur fin »