« À la Saint-Quentin, la chaleur prend fin »