« A la Saint Thierry, aux champs jour et nuit »