C’est une terre picarde aux accents normands. Une terre intérieure aux bourrasques marines. Une architecture qui entrelace intimement les ardoises et les tuiles anciennes, les murs de briques et le torchis, les colombages et les vieux volets aux teintes pastel mêlées de rosiers grimpants… Enfin, Une petite place forte traversée par l’histoire qui a donné naissance à un village hors du temps. Un village de peintres, un village d’artistes, un village d’amoureux des beaux endroits. En quelques pas, vous êtes dans les ruelles de Maupassant, à une table dressée au jardin par Henri Le Sidaner, dans une allée d’ifs fantasmagoriques, sous les ombrages d’arbres centenaires… Vous êtes à Gerberoy. Un endroit merveilleux, tout simplement.

Gerberoy… Une incroyable palette d’architecture et de couleurs

buste en bronze du peintre Henri Le SidanerGerberoy, tel que nous le voyons aujourd’hui, est indissociable d’Henri Le Sidaner. Lorsque ce peintre post impressionniste le découvre en 1901, le village est sans coquetterie. Mais il tombe immédiatement amoureux des ruelles pentues qui dévalent la colline, des vestiges romantiques de l’ancien château, des jardins fruitiers au fond des impasses, de la brume qui montent des terres… Il s’installe dans une petite maison au pied de la collégiale. Une maison qu’il transforme, qu’il agrandit, notamment le verger qui devient au fil du temps un des joyaux de Gerberoy. Mais il va bien au-delà en incitant les habitants eux-mêmes à fleurir leurs façades, préserver et replanter des arbres, conserver et restaurer le patrimoine… Un engagement précurseur qui métamorphose la petite commune. Gerberoy devient « le village aux mille rosiers », classé aujourd’hui parmi les plus beaux villages de France.

Le charme d’une promenade au gré des ruelles et des jardins

C’est peu dire que Gerberoy est un véritable concentré de charme. Dès les premiers pas, vous êtes au cœur de son âme. Les maisons des XVIIe et XVIIIe siècles, l’alternance de colombages colorés et naturels, les façades couvertes de glycines et de rosiers, les bancs de pierre sous les tonnelles, les ruelles pavées et les impasses pittoresques.

Notre parcours préféré dans Gerberoy

Remontez la rue du Logis du Roy puis prenez à droite, la rue du Château. À l’angle de la pittoresque ruelle Saint-Amant, voici l’emblématique maison bleue (1690), le fameux bleu isatis typique de Picardie. Passez ensuite sous l’ancienne Tour Porte du château. À gauche, la collégiale Saint-Pierre (XVe siècle) … Faites quelques dizaines de mètres encore le long de maisons fleuries et vous apercevez en hauteur, une rotonde avec un curieux petit Amour. Vous êtes au pied des magnifiques jardins d’Henri Le Sidaner, labellisés « Jardin Remarquable ».

vue de l'entrée sud du village de GerberoyPoussez la porte et entrez dans l’univers intime de l’artiste : son atelier, ses compositions végétales chromatiques, ses terrasses à l’Italienne aménagées sur les ruines de l’ancien château… Ou encore la splendide roseraie avec ses charmilles, un des lieux les plus romantiques qui soit. Enfin, tout en haut, montez jusqu’au belvédère et son temple de l’Amour qui domine la campagne alentour. La quiétude est au rendez-vous.

En sortant des jardins, reprenez la longue et belle promenade arborée qui longe les anciens remparts puis remontez par la rue Henri le Sidaner. Vous arrivez à la place La Hire et Xaintrailles reconnaissable à son puits couvert et surtout l’hôtel de ville du XVIIIe siècle et ses halles au rez-de-chaussée. Un peu plus haut, au fond de l’impasse du Vidamé se cache l’étonnant jardin des Ifs et ses topiaires monumentaux. Ouvert en 2016, ce jardin a porté l’art de la sculpture végétale au sommet de l’excellence, notamment l’if taillé en igloo classé « Arbre remarquable ».

Avant de quitter Gerberoy, prenez le temps surtout de faire une pause en vous installant à une des tables gourmandes dressées au cœur des vieilles demeures et leur jardin.

La petite vigne de Gerberoy, tout un symbole du bon vivre

En plein Pays de Bray, vous serez peut-être étonné d’apercevoir sur un des versants sud-ouest de Gerberoy, une belle parcelle de vigne. Cette culture qui remonterait au Moyen-Age où les chanoines en faisait bonne usage pour leur vin de messe… avait totalement disparue. En 2004, Étienne Le SIDANER, petit fils d’Henri le Sidaner, entouré de quelques amis créé l’association du Clos Gerberoy. Il met à disposition un terrain en friche au lieu-dit les Vignes. Les premières vendanges ont lieu en octobre 2009.

Ce vignoble de pinot noir et chardonnay, jumelé avec celui de Montmartre, a renoué avec une ancienne tradition de la vigne à Gerberoy. Les 700 pieds produisent aujourd’hui un vin rouge, rosé, blanc et désormais un pétillant, tous les quatre fort sympathiques. Vous pourrez les déguster, avec modération, lors des visites et des évènements organisés par l’association.

Le petit patrimoine insolite des rues

Parcourir les rues de Gerberoy, c’est aussi découvrir tous ces détails qui nous parlent d’un autre temps. Le temps où les roues des charriots menaçaient les murs … Et demandaient la pose des boute-roues, les  pierres d’angle toujours visibles aujourd’hui.

façade en colombages rouges du Vieux Logis de GerberoyLe  temps où les maîtres compagnons égrenaient au fil des façades un mystérieux alphabet symbolique. Vous remarquerez notamment les dessins formés par les colombages. Les pans de bois lorsqu’ils sont laissés ainsi visibles comme ici à Gerberoy, en Normandie ou encore en Alsace obéissent à des critères décoratifs et symboliques qui vont bien au-delà leur fonction de décharge et de contreventement. Ils composent des formes seules ou entrelacées, quelquefois d’une extraordinaire complexité, qui relèvent à la fois de la dextérité des charpentiers et d’une longue tradition de protection de la maison, de la famille, des bêtes et du village tout entier. Pour vous amuser à les déchiffrer, aidez-vous de notre article sur les runes symboliques.


NORD DÉCOUVERTE | INFOS PRATIQUES

  • Les jardins d’Henri Le Sidaner, ouverts d’avril à septembre, entrée par la rue du Château, 60380 Gerberoy | Découvrir les jardins
  • Le jardin des Ifs, 3 impasse du Vidamé, 60380 Gerberoy | Découvrir ces jardins
  • Office de Tourisme, 20 rue du Logis du Roy, 60380 Gerberoy. Tél. 03 44 46 32 20

A l’agenda aussi de Gerberoy …

 La fête de la Rose

Tout début juin, tous les ans depuis 1928, Gerberoy organise la fête de la Rose. Un rendez-vous incontournable pour les amoureux des fleurs et des roses. Le moment idéal pour découvrir les rues et les jardins en pleine floraison. Rencontrer aussi de nombreux rosiéristes et pépiniéristes. Sans oublier, enfin, le marché de produits du terroir, l’artisanat d’art et la visite des jardins.

Les moments musicaux

Mi juin, c’est aussi le temps d’un week-end, trois jours exceptionnels où la collégiale, les jardins ouvrent leur porte à des concerts de musique classique, jazz, musique contemporaine… pour les moments musicaux de Gerberoy.