Le terril des Argales de Rieulay, le plus vaste de la région (140 ha), a refermé depuis longtemps sa page minière.  Une nouvelle histoire s’ouvre depuis quelques années déjà. Et quelle histoire…Celle d’une reconversion réussie. Un site magnifique qui conjugue base de loisirs, petite plage de sable fin, réserve ornithologique et chemins de randonnée. Des sentiers à flanc de montagne noire, qui serpentent en pente douce, dans un décor minéral et aquatique vraiment dépaysant. Un accent d’ailleurs, de paysages nordiques qui va en s’accentuant plus on grimpe. Et pourtant nous sommes bien au coeur du Parc Naturel régional de Scarpe-Escaut.

En bas, une base de loisirs avec un terrain de foot, une sympathique petite plage, des activités nautiques (voile, canoe kayac…) et pêche en zone autorisée. Sur l’autre moitié de l’étendue d’eau, une réserve ornithologique appréciée des photographes animaliers. En haut, des kiosques bélvédère pour admirer le panorama alentour, des sentiers de randonnées

Le terril des Argales de Rieulay : un site et des sentiers vraiment pensés pour tous

mât signalétique signalant la réserve ornithologique de RieulayPetits et grands vont trouver leur bonheur. Que vous soyez randonneur ou simple promeneur, que vous aimiez observer la faune, faire du VTT ou plonger une tête en été… Chacun découvre le site des Argales de Rieulay à son rythme. Un espace qui vous est ouvert même si vous êtes en situation de handicap.

En effet, le circuit qui fait le tour du site du terril des Argales de Rieulay ( 4 km) est vraiment accessible à des personnes qui ont des difficultés à marcher. La pente est très douce, régulière, le sol stable. L’inclinaison de 3 à 5 % (6 à 10 % pour les parties plus accentuées) reste abordable et régulière.  Des bancs sont d’ailleurs installés tout au long du parcours. Seuls les kiosques belvédères sont accessibles par des escaliers. Mais ils ne sont pas un passage obligé sur le parcours. 

Enfin, un petit mot pour les boules de poils qui vous accompagnent. Votre toutou ne sera pas seul à profiter de la vue et de l’escapade. Il croisera de nombreux congénères. Il est demandé de les tenir en laisse, mais en s’écartant du sentier principal, on trouve facilement des espaces où les faire courir. La petite plage bien sympathique ne leur est pas autorisée. Mais pour le reste, que du bonheur.


rappel du guide balades et boules de Poils édité par Nord Découverte


Les sentiers de randonnée accessibles à partir des Argales


LE TERRIL DES ARGALES DE RIEULAY EN PRATIQUE

  • Accès libre toute l’année
  • Base nautique ouverte en période estivale
  • Suivre les panneaux : Maison du Terril,  42 Rue Suzanne Lanoy, 59870 Rieulay
  • Grande aire de stationnement sur place.  Mais attention, les jours d’affluence, comme les dimanches, l’accès au parking peut s’avérer difficile. La rue est étroite et demande de manœuvrer avec prudence. Il faut s’armer de patience. Pour les piétons qui souhaitent accéder au site du terril sans prendre cette voie étroite, nous vous conseillons notamment le passage qui se situe au niveau du pigeonnier, (petit parking).
  • Téléchargez le plan et la notice des Argales
  • Consultez également le site d’information de l’Office de Tourisme Cœur d’Ostrevent – 34 rue de Chambéry, 59146 Pecquencourt. Tel. +33 (0)3 27 08 45 06


NORD DECOUVERTE | NOUS VOUS SUGGÉRONS ÉGALEMENT 

chèvrerie des Argales

Notre adresse coup de coeur : les chevrettes du terril. Une chèvrerie qui propose des visites pédagogiques. Mais pas seulement… Une boutique de produits fermier où trouver lait, crottins, bûchettes, fromages blancs nature, faisselles, yaourts, tartes au libouli.. des produits maison et 100% bio. A noter que la production reste saisonnière (de mars à décembre). La chèvrerie se situe juste après le grand parking du terril. Plus d’infos sur le site de l’exploitation.

Vous avez peur de la foudre ou du tonnerre ? Une petite prière à Notre-Dame des Orages devrait vous rassurer. En effet, l’église Saint-Amand de Rieulay renferme une statuette aux vertus insolites : celle de protéger des orages et des tempêtes. Cette tradition, qui remonte déjà au Moyen-Age, perdure encore aujourd’hui par un pèlerinage début juillet. À l’origine, la statuette se trouvait dans une petite chapelle détruite à la révolution. La culture du lin pratiquée localement est sans doute à l’origine de cette tradition. En effet, la récolte en juillet de l’or bleu du Nord est particulièrement sujette aux conditions météo. Notamment le séchage de la plante avant son rouissage.

Le pigeonnier : ce très joli édifice du tout début du XVIIIe siècle, couronné d’une tourelle octogonale, est un des derniers vestiges du château de Rieulay. Et si vous avez envie de rester dormir à quelques pas du terril des Argales, c’est aujourd’hui un gîte communal.

Un marché Paysan se tient tous les deuxièmes dimanches de chaque mois sur la place du village.