La coquille de Noël appelée aussi « cougnou », « quéniole » ou encore « pain de Jésus » est une  brioche traditionnellement façonnée en forme de bébé emmailloté. Une spécialité emblématique des tables et des boulangeries du Nord et de la Belgique au moment des fêtes de fin d’année. On dit qu’elle serait la survivance de rites bien plus anciensCelui des petits hommes à manger !

La recette traditionnelle de la coquille de Noël

main pétrissant la pâte pour la recette traditionnelle de la coquille de Noêl 

Ingrédients pour 12 coquilles de Noël individuelles ou une belle coquille à partager !

  • Farine 700 g
  • Beurre 150 g
  • Sucre 60 g
  • Lait 25 cl
  • Levure de boulanger 25 g
  • Œufs 4
  • Sel 1 pincée


Délayez la levure dans un peu de lait tiède. Avec le reste du lait, faites fondre le beurre. Mélanger farine, sucre et sel dans une terrine ou un grand saladier. Ajouter la levure, les œufs battus en omelette, le mélange lait et beurre fondu. Mélangez le tout au fouet ou au batteur jusqu’à obtenir une boule de pâte lisse et élastique. Recouvrez la pâte d’un torchon et la laisser reposer au minimum 1 h, au chaud, jusqu’à ce qu’elle est doublée de volume.

Vous pouvez incorporer à la pâte des raisons secs, des pépites de chocolat ou des perles de sucre.

coquille-de-noel-nord-decouverteUne fois la pâte levée, l’étaler au rouleau sur un plan fariné. La séparer en 12 parts égales. Traditionnellement, la coquille a la forme d’un enfant emmailloté. On la façonne en formant une boule (le corps) à laquelle on colle une boule plus petite de chaque côté (la tête et les jambes). Placez l’ensemble sur une plaque farinée ou un papier sulfuré. Recouvrez les coquilles d’un linge et laissez lever la pâte 30 à 45 mn.

Préchauffez le four à 200°.

Une fois la pâte levée, dorez la coquille à l’aide d’un jaune d’œuf battu.

Ajoutez quelques perles de sucre en décoration sur le dessus. Mettre au four à 180/200 ° pendant 30 mn à mi-hauteur du four.

Laissez refroidir et dégustez au petit-déjeuner ou à l’heure du café !


La tradition voulait qu’autrefois, on ajoute un enfant Jésus en sucre ou un médaillon en terre cuite à l’effigie de petits bonhommes, d’animaux, de fleurs, etc. Ils étaient incrustés dans la coquille ou attachés d’un ruban.