photo des pompiers lors de l'incendie du théâtre de Lille en 1903
L’incendie du théâtre en 1903 photographié par Alphonse Le Blondel

Connaissez-vous la particularité de l’Opéra de Lille et l’astuce étonnante de son architecte Louis-Marie Cordonnier (1854-1940) ? Car si rares sont les petites places comme ici la place du Théâtre, qui concentrent autant de monuments aux d’architectures aussi différentes… Rares sont les architectes comme Louis-Marie Cordonnier (1854-1940), qui auront bâti côte à côte deux styles aussi opposés : la nouvelle Chambre de Commerce et l’Opéra de Lille… Et pour cause. Pour obtenir la commande, il présentera deux projets : l’un, d’un néo-régionaliste « cordonnierien » reconnaissable, l’autre d’un néo-classique qu’on ne lui soupçonnait pas. Cette petite astuce lui permet de remporter le projet de reconstruction du Grand Théâtre détruit par un incendie, dans la nuit du 5 au 6 avril 1903.

Un opéra lillois sur pilotis…

opéra de Lille vue du plafond de la galerieLe projet dessiné par l’architecte est imposant. Trop pour un sous-sol lillois instables et creusés de caves en profondeur. Il fait alors appel à une technique surprenante : Enfoncer dans le sol plus d’un millier de piliers en béton qui supportent ainsi tout l’édifice. Ce n’est pas sa seule prouesse technique. L’utilisation du béton pour l’ensemble de la structure lui permet de créer des volumes intérieurs exceptionnels:  l’immense rotonde, l’escalier d’honneur ou la magnifique salle à l’italienne, couronnée d’une coupole… Enfin une scène de 18,40 m de long sur 28 m de large. Ces dimensions témoignent de l’audace du projet. Le squelette en béton sera ensuite habillé de pierres naturelles qui lui donnent encore aujourd’hui tout son cachet si parisien.

… Et des inaugurations en cascade

Les Lillois attendent avec impatience l’inauguration prévue en cet octobre 1914. Mais la guerre s’est invitée et la ville assiégée est occupée. Fin 1915, première mais première allemande seulement pour l’Opéra devenu le Deutsches Theater. Le 9 février 1919, enfin, le public est au rendez-vous pour l’ouverture « officielle » … La représentation est sur le point de commencer quand on détecte un risque de court-circuit : fermeture immédiate. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Il faut attendre octobre 1923, dix ans après la fin des travaux, pour que le rideau se lève enfin !

Entièrement rénové en 2003, ce grand vaisseau des Arts est aujourd’hui une des plus grandes scènes lyriques en France. Mais le saviez-vous ? Depuis 2006, plusieurs ruches sont installées sur les toits de l’Opéra de Lille. Des visites et l’extraction du miel ont  lieu chaque année.


NORD DÉCOUVERTE | A VOIR AUSSI A COTE DE L’OPÉRA DE LILLE

Cliquez sur l’image pour accéder à l’article

boulets-facades-place-theatre-lillemini-vieille-bourse-lillemini-grand-place-lillemini-rue-lepelletier-lille-centre-