« À la Saint-Edgar, on entend du coucou le dernier chant »