C’est un joli nom que celui de Chemin des Dames. Un nom où flotte un parfum de camélia blanc, une ombrelle en été, la fine poussière d’un attelage, des villages paisibles, une route ensoleillée sous la fraîcheur des arbres… Oui, un joli nom pour une tragédie.

Un chemin dans l’enfer de la Grande Guerre

La bataille victorieuse de Craonne de Napoléon 1er, le 7 mars 1814, va laisser place 100 ans plus tard à un conflit d’une ampleur et d’une férocité inédites. Dès 1914, ce plateau si précieux va devenir l’enjeu de combats acharnés. Inhumains.

Difficile en effet d’imaginer aujourd’hui quand on regarde cette campagne si verdoyante, si paisible, qu’un jour les arbres sont devenus des piquets déchiquetés.Les chemins ombragés des trouées de boue, de morts, de désolation. Les paysages, des amas de ruines, de tranchées ensevelies, de barbelés… Une crête sans horizon sinon celui de l’enfer. La grande guerre s’est jouée là. Dans cette intimité éperdue des combattants que l’Histoire désigne comme vainqueurs et vaincus.

Et pourtant, aujourd’hui, la petite route qui serpente doucement est une belle idée de balade. Un voyage au cœur de l’Aisne, au cœur de coteaux et de vallons magnifiques. Au cœur également des destins éclatés d’écrivains, poètes philosophes engagés eux aussi sur le front. Citons notamment Jean Giono, Louis Aragon, Guillaume Appolinaire, blessé au Bois des Buttes le 17 mars 1916.

Mais pourquoi le nom de Chemin des Dames ?

portrait de Nattier d'une des filles de Louis XV à l'origine du nom de Chemin des Dames

Nous sommes alors sous le règne de Louis XV. Deux de ses filles (il en aura 8), Adelaïde et Victoire (peinte ici par Nattier) sont invitées par Françoise de Narbonne-Lara, dame d’honneur à la cour, à venir au château de la Bôve, dans la commune de Bouconville-Vauclair. Pour faciliter leur voyage, elle demande aux Ponts et Chaussées d’élargir et améliorer le chemin qui relie l’Ange-Gardien à Corbeny. Les travaux commencent à l’été 1784. Ils permettent aux princesses royales que l’étiquette appelle « Dames » de se rendre au château à l’automne de la même année. La petite route ainsi tracée en gardera le nom.

Une route de mémoire et de lieux à la fois émouvants et magnifiques

vignoble et village de Craonne sur le Chemin des Dames

Le centenaire de l’armistice de la Grande Guerre a mis en lumière les grands sites mémoriels dont le Chemin des Dames. Mais, contrairement à Verdun ou à Vimy, les champs de bataille ont été remis en culture; les villages pour la plupart rebâtis; les forêts reboisées; les tranchées rebouchées. La désolation a laissé peu à peu place à une succession de coteaux, de crêtes, de vignes, de superbes panoramas balayant les vallées de l’Ailette et de l’Aisne. Et des champs de coquelicots à perte de vue… Rares fleurs avec les bleuets à pousser sur des terres retournées par les bombes. Raison pour laquelle l’un deviendra la fleur du souvenirs des poilus. La seconde, arborée le 11 novembre pour le « Poppy Day », dans les pays du Commonwealth.

Cette magnifique petite route, la D 18 CD, serpente sur plus de 25 km entre Corbeny et le lieu-dit Vauxrains, à hauteur d’Aizy-Jouy. Le Chemin des Dames se faufile ainsi le long des crêtes au rythme de lieux émouvants, insolites et charmants. En voici notamment quelques-uns qui méritent un détour.

NORD DECOUVERTE | NOUS VOUS SUGGÉRONS ÉGALEMENT SUR LE CHEMIN DES DAMES

Dans l’antre de la caverne du Dragon

intérieurde la caverne du Dragon, le mémorial du Chemin des Dames

Descendez à plus de 14 mètres sous terre et entrez dans un univers absolument étonnant. Les dédales et les salles de cette ancienne carrière souterraine ont servi de caserne pendant tout le conflit. Ce mémorial compte parmi les plus importants de la Guerre 14-18. Il offre un cadre de visite et de découverte vraiment passionnant.

La Caverne du Dragon, Musée du Chemin des Dames, RD 18 CD, 02160 Oulches-la-Vallée-Foulon. Accès payant. Tél. : 07 85 57 51 65 | PLus d’infos sur le site du mémorial

La Constellation de la Douleur, une œuvre saisissante

vue de la constellation de la douleur à la caberne du Dragon sur le Chemin des Dames

 Neuf silhouettes se dressent, immenses, immobiles aux abords de la Caverne du Dragon. Neuf œuvres d’art, inaugurées en 2007 et signées du sculpteur contemporain Christian Lapie. Une constellation en mémoire aux milliers de combattants africains du bataillon des Tirailleurs Sénégalais tombés sur le Chemin des Dames. Chacune d’elles, réalisée en bois brut de chêne calciné mesure plus de 6 m de haut.

Accès libre – D 18 CD – La Caverne du Dragon – Accessible handicap

La village troglodyte de Paissy, à l’ombre des creutes

vue d'une creute utilisée comme pigeonnier dans le village troglodyte de Paissy

Parmi les villages pittoresques et fleuris où musarder tranquillement, arrêtez-vous à Paissy. Paissy et ses creutes creusées dans la falaise dont l’une d’elles servit même d’école et de chapelle. Une pensée aussi pour le philosophe Alain qui résida souvent ici en villégiature. Sans oublier la curieuse fontaine pétrifiante à l’ombre de laquelle pique-niquer…

Découvrez-en davantage sur Paissy

Les ruines de l’abbaye de Vauclair, entre jardin et voie verte

Découvrez le magnifique site de l’ancienne abbaye de Vauclair. Cette abbaye cistercienne fondée au XIIe siècle par Saint Bernard va entrer, elle aussi dans la tourmente de la Grande Guerre. Sauvée d’une disparition totale, le visiteur découvre aujourd’hui des vestiges grandioses agrémentés d’un jardin de plantes médicinales et du joli petit étang aux moines. Un lieu de promenade exceptionnel, en accès libre, à faire aussi avec votre toutou.

C’est également le point de départ ou d’arrivée rêvé pour parcourir la Voie Verte de l’Ailette (17 km), une belle piste cyclable qui relie Monampteuil à Vauclair.  Belle mais pentue avec des dénivelés qui devraient ravir les amateurs d’effort. Vous allez devoir dépasser les 100 m d’altitude à certains endroits. Courage ! Localisation : D 886, 02860 Bouconville-Vauclair.

Tout autour aussi les nombreux sentiers de promenade de la forêt Domaniale de Vauclair. Envie de vous détendre sur une plage ? Direction la base de loisirs d’Axo Plage de Monampteuil, au lieu dit le moulinet (02000). Vous êtes davantage voile et bateau ? Vous avez rendez-vous à la base nautique de Cap-Aisne au lac de l’Ailette.

Sous le regard de l’empereur, le monument Napoléon

Inaugurée en 1974, la statue de Napoléon juchée au sommet d’un tertre rappelle un autre épisode historique du Chemin des Dames, une autre bataille de Craonne, napoléonienne, celle-là. Le 7 mars 1814, les troupes de l’empereur (40 000 hommes env.) se lancent à l’assaut des forces russes et prussiennes (50 000 hommes env.) commandées par le Maréchal Blücher. Cette victoire française s’inscrit dans l’ultime phase de la campagne de France commencée en décembre 1813. Campagne où Napoléon tente en vain de repousser les forces coalisées (Russie, Prusse, Royaume-Uni, Autriche, Suède…) qui envahissent la France. Il devra pourtant abdiquer, un mois plus tard, le 6 avril 1814 et part en exil à l’Île d’Elbe.

Le monument occupe l’emplacement de l’ancien Moulin Vauclerc, qui servit de poste d’observatoire à l’empereur.

Accès libre, RD 18, 02160 Bouconville-Vauclair