miniature-saint-hubert-nord-decouverte
Les Heures d’Amiens – XVe
© CNRS

La légende raconte que Saint Hubert de Liège, alors jeune seigneur, était passionné de chasse. Un Vendredi Saint, seul dans la forêt, un grand cerf blanc lui apparut, portant entre ses bois une croix lumineuse. Hubert le pourchassa jusqu’au moment où le cerf lui demanda pourquoi perdait-il son temps et son âme à ne penser qu’à chasser? Hubert terrorisé promit de se convertir et devint le disciple de Saint Lambert, évêque de Liège, et  devint lui-même évêque. Parmi ses miracles, il soigna des malades atteint de la rage. Il est le saint patron de Liège en Belgique.

Cette petite chapelle édifiée au croisement de la rue Félix Dehau, en direction de Cysoing, et de la rue Saint-Hubert fait partie de la propriété du monastère. Elle fut construite en 1872 par Félix Dehau, longtemps maire de Bouvines, et propriétaire du château. Mordu par un de ses chiens de chasse enragé, il fait vœu, s’il guérissait, d’élever une chapelle dédiée à Saint Hubert. Le saint patron des chasseurs, a en effet la réputation de préserver de la rage. Félix Dehau fut épargné, il tient sa promesse et fait construire la chapelle.

Pourtant, petite curiosité, ce n’est pas certain que ce soit Saint-Hubert et un chien qui ornent le fronton de la chapelle… Mais plus probablement Saint Michel terrassant un dragon ! C’est un moindre mal puisque Saint Michel est lui-même invoqué pour guérir les infections liées aux blessures de guerre, de chasse ou de travaux agricoles.

Même si elle tombe en désuétude et s’abîme au fil des ans, elle renferme 7 magnifiques vitraux signés Edouard Didron, maître verrier (1836-1902). On lui doit notamment des vitraux de la cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille.  A noter que c’est une chapelle à double entrée. L’une sur la route, l’autre par le parc.

Le monastère de Bouvines

L’ancien château du XIXe siècle construit par Félix Dehau, le maire emblématique de Bouvines, abrite aujourd’hui la communauté du Chemin Neuf après avoir été longtemps un monastère de sœurs dominicaines. Le château en partie détruit par un incendie en 2005 a été entièrement rénové. C’est un lieu d’accueil et de retraite spirituelle qui propose également  une boutique de produits monastiques, ouverte au public.

Horaires et jours de ventes : Ouvert les mercredi, jeudi et vendredi de 15h à 18h

Adresse: Monastère de Bouvines  770, rue Felix Dehau, 59830 BOUVINES

Téléphone : 03 20 41 22 11

Pour en savoir plus sur le monastère de Bouvines

SUGGESTIONS NORD DÉCOUVERTE | A voir et à faire aussi à Bouvines

eglise-saint-pierre-bouvines-nord-decouverte chapelle-arbre-bouvines-nord-decouverteferme-de-la-courte-bouvines-nord-decouverteontaine-saint-pierre-bouvines-nord-decouvertepromenade-marais-de-la-marque-bouvines-nord-decouverte